Tribune libre

Dans le souci de garantir la diversité des opinions et de promouvoir la transparence au sein du conseil municipal, un espace dédié est accordé à l’expression des conseillers de l’opposition municipale. Cette initiative vise à offrir aux citoyens un accès privilégié aux différents points de vue des élus sur les affaires communales. Sur cette page, vous trouverez les dernières tribunes d’expression des groupes de l’opposition.

Chaque texte présenté dans ces tribunes est reproduit à la virgule près, assurant ainsi l’intégrité et l’exactitude des propos émis par les conseillers municipaux. Il est important de souligner que chaque intervenant s’exprime sous sa seule responsabilité, offrant ainsi une vision éclairée des débats et des enjeux au sein du conseil municipal.

Phillipe Guyvarc’h, Josée Guigourez, Christophe Rivallain, Patrick Defossez, Brigitte Offret

L’exécutif a vécu son mi-mandat cet été. Ce moment, dont la communication est un « marronnier » bien connu des collectivités, est l’occasion pour l’édile en place et son équipe de faire un bilan objectif et sincère, de valoriser les actions réalisées, éventuellement d’ajuster le discours en se mettant au diapason des nouvelles attentes et de solder les avatars de la première moitié du mandat.

Nous n’avons pas eu ce bilan… pourtant, même s’il n’est pas obligatoire, il est devenu incontournable et a une forme d’obligation morale vis-à-vis des électeurs.

Certes, des assises citoyennes ont été organisées mi-septembre, comme l’an passé, mais leur format ne répond pas à l’exercice de bilan à mi-mandat. Les vœux 2024 seront, nous l’espérons, l’occasion pour madame le maire de réaffirmer son cap et de donner le sens de la seconde moitié de son mandat.

La communication est défaillante, pourtant elle était une des priorités fortes de campagne de l’équipe en place (rappelons-nous : être à l’écoute ; idée de partage ; un problème, une réponse ; un numéro vert ; une application smartphone ; un espace sur le site de internet de la ville…). Difficile d’avoir une réponse à un courrier dans des temps raisonnables, de joindre la mairie par téléphone, d’obtenir un rendez-vous ou encore d’être informé sur la vie de la commune. Depuis trois ans, la municipalité a choisi de communiquer quasi exclusivement via les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Or, un grand nombre d’entre nous ne consulte pas ces réseaux. Espérons que l’arrivée toute récente du nouveau site internet de la ville change les choses. Un sursaut est nécessaire.

Les verrues ou délaissés d’entrée de bourg (ancien Intermarché de Bazen-Huen et ex-LIDL) ne donnent pas une bonne image de notre ville. Quimperlé Communauté (QC) est propriétaire de l’ex-Intermarché depuis 2020, et, depuis cette date, il ne s’est rien passé… ah si : les potentiels artisans intéressés par l’idée de création d’un village d’artisans sont partis voir ailleurs. L’ex-LIDL est devenu propriété de Stellantis et deux projets bien avancés ont finalement été abandonnés. Dans ces deux cas, il faut que la municipalité fasse pression sur les propriétaires pour qu’un nouvel avenir soit donné à ces lieux.

Après d’âpres débats et plusieurs changements d’avis (la solution adoptée n’est pas celle souhaitée par madame le maire avant les élections), la réalisation d’une aire de carénage au port du Bélon a été décidée. Et, après un avis positif de l’Agence de l’eau, un appel d’offres a été déposé. Les travaux pourraient commencer début 2024, enfin. Mais, aucune information sur l’exploitation de cet outil n’a été délivrée. Il est important d’anticiper le fonctionnement de cette aire, son entretien et sa maintenance et, pour ce que l’on en sait, ce n’est pas fait. Cela concerne le renfort de personnel formé pour gérer cet équipement (entretien, maintenance et contrôle), les équipements de manutention (potence fixe ou grue mobile ou remorque hydraulique) et de calage (bers) nécessaires, la gestion confiée à un tiers ou gérée par le gestionnaire du port, etc. Beaucoup de questions en suspens, auxquelles il va falloir rapidement apporter des réponses.

Autre sujet : la faible participation voire l’absence des élus de la majorité municipale aux différentes réunions ou manifestations qui nous interpelle ainsi qu’un grand nombre de concitoyens. Implication, engagement, participation : à ces mots doivent être attachés des actes lorsque l’on choisit d’être un élu.

En ce début d’année, notre groupe adresse à toutes les moëlanaises et tous les moëlanais ses meilleurs vœux pour l’année 2024. Que cette nouvelle année soit tout simplement heureuse.

A tous, vous pouvez nous adresser vos remarques et suggestions d’amélioration par mail à l’adresse suivante : groupemoelanuneambitioncommune@moelan-sur-mer.bzh

Mise à jour le 11.12.2023.

Nathalie GUYENNET

Des programmes de constructions immobilières importants, comme à Moëlan, Clohars et un peu partout sur le territoire du pays de Quimperlé sont programmés et on peut s’en réjouir, à condition de répondre aux besoins sociaux des populations. Or, de nombreux spécialistes médicaux sont partis ou vont partir en retraite comme les cardio, gynéco, ophtalmo et même les dentistes et aucun remplacement ne semble prévu. De nombreux praticiens, même des généralistes, n’acceptent plus de nouveaux patients ou sur liste d’attente. Les hôpitaux de Quimperlé ou Lorient sont souvent surchargés et la population globalement continue de vieillir. Il devient clair que nous allons vers une tension accrue dans les prochaines années et le pire est à craindre d’ici 4 ou 5 ans. Que fait concrètement Quimperlé Communauté à ce sujet et existe-il une solidarité inter-communale réelle sur cette question? Par ailleurs ne doit-on pas conditionner les programmes de construction à l’évolution de l’offre médicale autant que de l’offre marchande?

Mise à jour le 06.06.2023.

Revenir en haut de page